Réunion ARPDS Centre 15

Nous tenons à remercier tous ceux d’entre vous qui ont bien voulu donner de leur précieux temps pour assister à la réunion sur la PDSA organisée le 03/10/2013 au centre 15.

Chers confrères,

 

Nous tenons à remercier tous ceux d’entre vous qui ont bien voulu donner de leur précieux temps pour assister à la réunion sur la PDSA organisée le 03/10/2013 au centre 15. Nous vous remercions,  ainsi que tous ceux qui n’ont pas pu se libérer mais qui participent aux gardes, de votre investissement solidaire dans la continuité des soins au service de nos patients, malgré les difficultés de surcharge et de moindre respect du travail médical que nous vivons actuellement.

 

Comme vous le savez, la PDSA est désormais une mission de service public encadrée par la loi et organisée par l’ARS : les gardes sont régulées par l’appel préalable des patients au centre 15, elles se font à des horaires précis et dans des lieux dédiés organisés et équipés par l’ARS, et elles se font sur un mode volontaire pour le médecin mais conforme à la déontologie de notre profession. Elles donnent maintenant  droit à un paiement d’un forfait d’astreinte de la part de la CPAM.

Nous avons comme vous regretté la présence des représentants administratifs ou médicaux de l’ARS pourtant prévus à cette réunion.

 

Comme l’a très justement rappelé le Dr Lambert, chef du centre 15 du CHAM, tous les effecteurs du système sont solidaires les uns des autres pour la bonne marche du système et l’efficacité de l’accès aux soins aux heures de non ouverture de nos cabinets  dépend aussi de la présence régulière et sans faille d’un médecin dans les points de garde, même si la fréquentation n’est pas encore très forte. En raison de cette solidarité confraternelle, les échanges entre les différents effecteurs de la PDSA sont  essentiels. Il est rappelé qu’il est nécessaire de prévenir le centre 15, au plus tard la veille de la garde, pour confirmer que vous serez bien présent pour votre garde. Cet appel téléphonique est aussi l’occasion d’échanger avec le régulateur qui prendra votre appel.

 

L’évaluation par l’ARS de la pertinence de cette organisation ainsi que le paiement des astreintes nécessite un investissement de chacun, libéral ou hospitalier, passant par un côté administratif plutôt rebutant. Les échanges entres confrères libéraux et hospitaliers ainsi que la  facilitation de la mission  des libéraux concernant ces gardes sont  aussi le rôle de l’association ARPDS78, née dans le cadre de loi décidé par l’ARS.

 

Le bureau  de l’ARPDS78, constitué de libéraux, a été élu provisoirement et chacun de vous peut faire acte de candidature avant le 30/11/2013 pour l’élection définitive début 2014 dans l’un des 4 collèges.

 

En tant que médecins coordonateurs de l’ARPDS78, nous assumons, depuis le 01/08/2013, à côté de notre cabinet libéral, cette mission nouvelle et un peu expérimentale, pas toujours facile devant une administration complexe et rigide peu habituée à la vision libérale de la médecine que nous tentons de leur faire comprendre sans être parfaitement entendus, et nous  essuyons au passage toutes les critiques du terrain sur cette nouvelle organisation encore  balbutiante, qui, rappelons-le, est régie par la loi et que nous ne pouvons contourner même si nous n’approuvons pas, comme vous, tous ses aspects.

 

Nous avons eu des échanges vifs dans la salle lors de cette réunion, et nous vivons comme vous ce sentiment d’inutilité des points fixes, qui malgré un meilleur confort d’exercice, ne voient pas leur fréquentation augmenter. Les régulateurs du 15 nous ont rappelé la difficulté de leur travail que nous comprenons parfaitement en tant que médecins et avec lesquels nous nous sentons partenaires. Rappelons que des médecins libéraux motivés et fiables peuvent s’engager aux côtés du centre 15 pour devenir régulateurs après une formation nécessaire dans laquelle le Dr Lambert et son équipe apporteront tout le soutien possible mais qu’il faudra organiser.

 

Nous vous remercions de nous faire remonter toutes vos critiques et problèmes rencontrés lors de vos gardes pour que nous en fassions part aux autorités décideuses. Nous regrettons toutes les formalités administratives secondaires à la prise d’une garde mais nous vous demandons d’accepter de remplir pour les mois à venir les indicateurs nécessaires à l’évaluation de la pertinence du système et de nous les adresser. Un point sera fait début 2014 avec l’ARS pour juger des changements éventuels dans cette organisation.

 

Quant aux paiements de vos astreintes (qui ont le mérite d’avoir été créées par l’ARS en échange d’un service jusque là bénévole pour les points fixes, mais qui nous ont hélas été imposées dégressives), la complexité ne dépend pas non plus de l’ARPDS78 mais des différents instances qui contrôlent chacune le système : le Conseil de l’Ordre doit juste attester de votre participation auprès de la préfecture, l’ARS vérifie et engrange les indicateurs et la CPAM vous paie mais veut s’assurer de l’absence de fraude !!!

 

Nous sommes conscients de ces difficultés que nous vivons comme vous à chaque garde, mais tenons à vous assurer de notre disponibilité à votre égard et de notre engagement à faire valoir auprès de l’ARS les exigences de notre métier de médecin libéral qui devient rare et qui doit être respecté.

 

Avec nos confraternelles salutations

L’ARPDS78, le 10/10/2013

Partager cet article

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.
Poster un commentaire
Les champs ayant une étoile (*) sont obligatoires.